Triangles

Blogue

Mes souhaits pour 2017

2016-12-22

 

 

On ne se mentira pas, 2016 ne s’est pas passée sous le signe du positivisme plus qu’il le faut. Je ne sais pas si je suis la seule, mais à force de polémiques, de drames sociaux (des vrais) et de catastrophes de toutes sortes, j’ai perdu un peu d’engouement envers les médias sociaux. Quel plaisir peut-on retirer à « scroller » facebook  quand on y voit que des trucs plus négatifs les uns que les autres. Alors voici mes souhaits pour 2017…

 

 

Je souhaite beaucoup de bonheur aux insurgés de ce monde. Puissent-ils trouver la paix et cesser de chercher le mauvais dans chaque situation.

 

 

Je souhaite que Safia Nolin puisse porter ce qu’elle désire quand elle le désire, sans que ça empêche Pierre, Jean et Jacques de dormir.

 

 

Je souhaite que Jérémie Demay puisse faire de bonnes actions et en être fière sans qu’on lui reproche de le faire pour « l’exposure ». Puisse la société reconnaître la bonté d’un geste sans chercher le pourquoi du comment. L’important, c’est le résultat, non ?

 

 

Je souhaite que Julie Snyder ait le droit de donner son opinion, sans qu’on attende d’elle qu’il soit impérativement positif. Puisse les « fans » de se monde comprendre que ces personnalités publiques qu’ils aiment tant sont, à la base, des êtres humains. (Elle a le droit de pas avoir aimé Rogue One tsé… )

 

 

Je souhaite que les médias sociaux retrouvent leur essence première, informer et partager, au lieu de scruter,  juger et intimider.

 

 

Je souhaite que les « Yves Martin » de la société finissent pas comprendre que ça n’arrive pas qu’aux autres. Puisse les irresponsables choisir de se mettre en danger s’ils le désirent autrement qu’en mettant aussi les autre en danger.

 

Je souhaite que le positif reprenne le dessus sur le négatif.

 

Que le jugement ne soit plus la réaction première.

 

Que l’indulgence et la compréhension retrouvent la place qui leur revient.

 

Que la culture soit seulement reliée à l’éducation, pas au viol.

 

Que le mot « phobie » ne suive plus jamais le mot « homo », ou quelque autre mot que ce soit (a part si ça parle d’espace clos ou d’araignée, meton…)

 

Que les seuls juges et jury soient ceux que l’on retrouve en cours.

 

Je souhaite que la santé, l’économie et la paix (tant qu’a y être) redeviennent plus important que la séparation de Marilou Wolf et Guillaume Lemay-Thivierge (bin oui, même s’il est rendu avec Emilie Begin et qu’il lui a fait un enfant, parce qu’on S’EN FOU).

 

 

Des souhaits comme ça, j’en aurais une tonne d’autre. Je nous souhaite, en 2017, de retrouver un juste milieu. Je nous souhaite de pouvoir être en désaccord sans pour autant partir en guerre. Il me semble que je trouve 2016 longue et lourde… J’espère très sincèrement que 2017 sera plus légère et positive. Concentrons nous sur nos proches, impliquons nous pour changer les choses, et surtout, soyons heureux.  

^